Malbosc - Les Vans

Infos pratiquesPractical info
Distance : 14.3km
Time : 4h30
Elevation uphill : + 580m
Elevation downhill : - 827m
APIDAE
Dénivelé
Bulletin météoWeather forecast
Can't connect to huguenots.illicoweb.com:443

LES VANS

Village médiéval, centre historique, église du XII° et retable classé, lavoir couvert, musée du chirurgien (Ollier inventeur de l’orthopédie). Bois de Païolive. Gorges du Chassezac. Musée des Vans.

La commune des Vans a connu une certaine expansion du fait de sa situation de carrefour des grandes voies de communication et son climat favorable à la culture du châtaignier, du mûrier, de l’olivier et de la vigne. La première installation séricicole date de1720 et en 1850 on comptait 12 filatures employant 600 ouvriers, malgré les premiers dégâts causés par la pébrine et la flacherie, ces deux maladies qui décimèrent les vers à soie. En 1858 fut organisée une expédition en Chine pour aller chercher des cocons sains. A la toute fin du XIX° siècle, c’est la vigne qui fut décimée par le phylloxéra.

Du XIV° au XVIII° la commune était entourée d’un grand mur, le barri, comptant 14 tours et 4 portes. La destruction de ces remparts sera entreprise à partir de 1815.

L’histoire religieuse des Vans a été assez tumultueuse. Apparition de la Réforme aux Vans vers 1563 avec le ralliement du clergé local. Jusqu’en 1629 le culte catholique y est banni. En 1665 on compte1.050 protestants pour 658 catholiques, puis seulement 200 protestants en 1685. Ceci montre l’ampleur des départs vers le Refuge.

On estime qu’il y eut près de 3.000 protestants qui sont partis en exil depuis le Vivarais, sur un total de protestants exilés compris entre 140 et 200.000. En général on comptait une dizaine de jours de marche pour gagner Genève. Avec un guide expérimenté le trajet pouvait se faire en sept jours. Parmi les réfugiés huguenots établis à Lausanne en 1698 on note la présence de Jacques Dupuis, originaire des Vans.

Le départ en exil de protestants occasionna l’arrivée de catholiques, qui redevinrent alors nombreux. Il y eut ensuite coexistence entre les communautés. En 1797 l’église, qui était devenue lieu de culte de la Raison (1793 – 1794) puis salpêtrière, est réaffectée au culte catholique romain. En 1820 création d’une école protestante et 1826, édification du temple rond avec sa façade à colonnes. En 1845, création d’une école et d’un pensionnat par les frères maristes.

2 grottes se trouvent à proximité des Vans :
1) la grotte des Iganous (baoumo iganous : iga en occitan = ravin creusé par l’eau, appelée grotte des protestants depuis 1890. Claris y tint une assemblée en 1734 et selon une tradition, c’est là qu’aurait été rédigé le sermon à la colombe qui initia la tradition pacifiste.
2) celle de la Beaume Bastide, accessible avec des agrès, utilisée par les protestants, puis pendant la Terreur et en 1792 par 8 prêtres réfractaires qui y seront pris et massacrés.

 -

Tourist information

No comments for the moment
Auteur :
Message :

 

{map_interactive}
Alerter Vous pouvez participer à la qualité de cette rubrique ! Merci d’alerter l’Office du tourisme de l’étape des données erronées que vous auriez constatées.

Tourist Offices

Accommodation Partners Accommodation Partners

Other Accommodations

Restaurants

Other Services

Top of page