Saint-Hubert - Sault

Infos pratiquesInfos pratiques
Longueur : 16.0km
Durée : 5h
Dénivelée positif : + 407m
Dénivelée négatif : - 470m
APIDAE
Bulletin météoBulletin météo
Saint-Hubert Can't connect to huguenots.illicoweb.com:443
Téléchargements


A l’écart des grandes voies de communication du Rhône et de la Durance, cet itinéraire constituait un chemin d’échanges emprunté notamment par les colporteurs et jadis par les barbes vaudois. Cette présence vaudoise est bien marquée dans le nom actuel des bastides autour de Sault : la Cortasse, la Jourdane, les Longs, la Bernarde.

SAULT

Entourée de communautés d’origine vaudoise (St Trinit, St Jean de Durefort, etc.) souvent visitées par les barbes, Sault fut très tôt touchée par la Réforme et les ouvrages protestants y circulaient (condamnation au bannissement, le 3 avril 1544, d’un particulier qui lisait des libelles réformés). La ville fut en proie aux incursions des troupes huguenotes venues de Montbrun et commandées par Charles du Puy-Montbrun. Après l’édit d’Amboise (12 mars 1563) permettant l’exercice du culte dans une ville par baillage, Sault devint ainsi en 1566 une Eglise réformée de plein exercice avec un pasteur, un temple et un cimetière protestant. En 1567, les garnisons catholiques furent expulsées et la ville avait pour premier consul le chef des protestants, le capitaine Etienne Bernus. Mais la ville dut être rendue aux catholiques dès 1568.

Au cours des guerres de religion, la ville fut disputée entre les protestants et les catholiques. Les protestants tentèrent à plusieurs reprises de reprendre la ville, par exemple en 1575 et en 1586 avec Lesdiguières. Mais Sault resta aux mains des catholiques et devint même le fef de la Ligue catholique après 1578, lorsque Chrétienne d’Aguerre eut épousé en secondes noces le comte de Sault, François d’Agoult, général catholique de la province et chef de la Ligue. Après la mort de François d’Agoult en 1586, Chrétienne d’Aguerre devint chef de la Ligue à son tour et galvanisa la résistance de la ville. Après l’édit de Nantes (1598) le culte réformé fut rétabli à Sault et se
maintint jusqu’à la Révocation, avec une forte communauté et de nombreuses familles protestantes dans les villages alentour.

 

Source AEVHL (Association d'études vaudoises et historiques du Luberon)  

 -

Information touristique

Aucun commentaire pour le moment
Auteur :
Message :

 

{map_interactive}
Alerter Vous pouvez participer à la qualité de cette rubrique ! Merci d’alerter l’Office du tourisme de l’étape des données erronées que vous auriez constatées.

Offices de tourisme à proximité

Hébergements Partenaires $param{Sitra_Libelle_Hebergement_Partenaire

Autres Hébergements

Restaurants

Autres Services

Haut de page